LA SYNERGOLOGIE EST LÀ POUR RESTER

La synergologie a un objectif précis : mieux communiquer. Comment y arriver ? En observant… un geste ici, une attitude là. Et essayer d’y trouver une signification ? Voilà l'objectif de la synergologie.

Les gens qui ont suivi une formation en synergologie comprennent bien qu’un seul geste, ce n’est pas assez pour interpréter une situation ; il doit y avoir un discours qui sous-tend l’observation et surtout, un questionnement qui permette sa congruence. Le synergologue, formateur ou conférencier, le dit clairement dès le début de toute intervention.

Il n’y a pas si longtemps, on disait de la psychologie qu’elle était une pseudoscience, une science occulte... C’est à partir d’une multitude d’observations de comportements, de protocoles de recherche que nous arrivons à confirmer ou infirmer des hypothèses. Par exemple, ce n’est certainement pas parce qu’un jeune a regardé une fois par la fenêtre pendant que le prof de maths parlait, qu’on le diagnostiquera d’un trouble de déficit de l’attention (TDA)! Les psychologues ont recours à une grille regroupant différents comportements qui leur permettent de diagnostiquer un TDA ou TDAH. Le même processus est utilisé en synergologie.

Qui sont les synergologues ? Qui sont les participants, les clients qui utilisent la synergologie ? Des médecins, des neuropsychologues, des psychologues, des pharmaciens, des enquêteurs, des experts en fraude économique, des agents spéciaux en haute sécurité, des avocats, des intervenants sociaux, des aidants, des chefs d’entreprises, des directeurs, des intervieweurs. D’autres usagers ? Des juges, des avocats, des relationnistes de divers milieux et j'en passe.

Pour ma part, je suis heureuse de savoir qu’un juge peut déceler des gestes révélateurs chez une personne et donc, éclairer davantage un dossier. Je suis heureuse qu’un psychologue soit capable de voir que la personne devant elle cache une émotion négative intense lorsqu’elle aborde le sujet de la sexualité, par exemple. Ce psychologue pourra peut-être découvrir, grâce à ses questions plus pointues, qu’il se passe quelque chose de plus profond. Je suis très heureuse de savoir qu’un enquêteur spécialisé en fraude économique est apte à décrypter des gestes douteux et que ceux-ci l’aideront à percer un réseau. Je suis très heureuse qu’une femme soit capable, par la validation de quelques observations, de découvrir qu’elle est placée devant un danger et donc, en mesure de prendre la décision de partir avant qu’il ne soit trop tard.

Une verite franchit bc1f7Philippe Turchet a été invité à participer à des colloques scientifiques, à la suite de publications dans les revues scientifiques. Nous avons l’honnêteté de nous questionner à chaque étape de nos avancées dans les protocoles scientifiques.

En synergologie, nous croyons devoir analyser chaque geste, même celui qui ne fonctionne pas à 100%. Nous croyons qu’il est préférable de nous poser la question : pourquoi ce geste ne fonctionne-t-il pas tout le temps? Et d’augmenter le niveau d’analyse. Par cette attitude de recherche, nous essayons de comprendre plutôt que d'affirmer. Après le visionnement de multiples vidéos qui montrent tous le même geste, dans des circonstances différentes, dans des cultures différentes, il arrivera peut-être de voir émerger des règles d’exception, des possibilités différentes; mais les dénominateurs communs nous permettent déjà des conclusions utiles.

Nous souhaitons ardemment utiliser, nous aussi, ces appareils d’imagerie cérébrale dont se sert la médecine. Mais les chasse-gardées n'ouvrent pas leur porte facilement.

Christine Gagnon, synergologue